Le projet du jardin des Aspres à Grasse (2007-2009) a été conçu pour les membres de l’ Arche de Jean Vanier.

Jean Vanier a fondé l’Arche et créé des communautés dans le monde entier où vivent et travaillent ensemble des personnes en situation de handicap mental et ceux qui les accompagnent. La mission de l’Arche est de «  révéler les dons des personnes handicapées qui contribuent par leurs talents relationnels à la construction d’une société plus fraternelle ».

La commande est l’intégration de trois foyers de vie pour personnes handicapées sur une colline méditerranéenne de 8 ha, avec une route d’accès et un projet aux normes de la loi handicap du 11 février 2005.

Grasse est la ville des plus beaux jardins, elle a préservé aussi un fort caractère rural, qui s’oppose au caractère de la côte balnéaire. (Cannes, Nice...)

Il était donc important d’intégrer dans le projet la gestion des oliviers, celle de l’eau, celle de la topographie et celle du patrimoine des murs en pierres sèches et la culture des fleurs à parfums.

le relief étant un frein à l’accessibilité sur l’ensemble du terrain, un périmètre défini pour une accessibilité et sécurité parfaites a été décidé, il donne sens aussi au projet. Exceptée une promenade piétonne qui traverse le domaine et qui est aux normes,  la partie hors-périmètre n’est pas soumise à la loi, mais nous avons misé sur le confort maximal et l’effort minimal.  

 

La nature provençale, si elle est complètement exploitée, peut beaucoup contribuer au bien-être des personnes handicapées. Ce jardin est dessiné spécialement pour les personnes ayant un handicap mental, il essaie de les guider, par son dessin, par ses plantations etc...

 

Par ses fleurs, ce jardin doit émerveiller et doit être digne de la plus belle parfumerie ; par la maîtrise du vent et des végétaux, des installations, ce jardin devient musical. Enfin, ce jardin fait partie de la ville et doit être en lien avec elle et les constructions futures alentours.